Ferroudja Zermane

INDIVIDUELLE-3

Ferroudja aime la vie, car elle est faite de rencontres et d’histoires qui permettent de grandir et de nous enrichir. Elle aime le contact des gens, mais elle déteste la routine, c’est pourquoi elle touche autant au recrutement qu’au développement des affaires.

De l’enfance à Caméléon RH : parlons de ton parcours

Je me suis tournée naturellement vers le milieu de la vente, en parallèle de mes études en négociation et relation client en France. J’ai choisi ce parcours scolaire, car j’aimais déjà le contact avec les gens. J’ai continué à évoluer en ventes, jusqu’à devenir directrice régionale. C’est là que j’ai réellement découvert le recrutement, puisque je recrutais pour ces magasins. À travers ce parcours, j’ai su que j’aimais avant tout le relationnel : rencontrer du monde et voir le plein potentiel en chaque personne.

Une fois arrivée au Québec, après 2 ans dans la vente, j’ai décidé de me réorienter dans le domaine du recrutement. J’avais envie de placer l’humain au cœur de mon travail, et de me sentir utile.

Quel est ton rôle chez Caméléon RH ?

D’une part, je fais du recrutement. Je rencontre des candidats avec des expériences enrichissantes. De l’autre, je m’occupe d’une partie du développement d’affaires. Chez Caméléon RH, j’ai la liberté de faire beaucoup de choses et de contribuer avec tout mon potentiel. Je me sens complète, car j’ai la chance de pouvoir allier deux univers que j’aime.

Qu’est-ce qui te passionne du recrutement ?

La rencontre entre deux mondes : celui du candidat et celui du client. C’est mon rôle de créer une histoire, un match entre ces deux parties. Pour cela, il faut apprendre à les connaitre. Pour le candidat, ça signifie aller au-delà du CV, dénicher son plein potentiel. Et pour le client, ça veut dire de l’aider à combler son besoin, et parfois même de définir son besoin avec lui.

Quelle est ta définition d’une bonne expérience candidat ?

Créer une relation de confiance avec le candidat, c’est apprendre à connaitre sa personnalité, pour lui trouver une entreprise qui va lui permettre de s’épanouir autant professionnellement que personnellement. C’est aussi de soutenir le candidat tout au long du processus de recrutement, en faisant des suivis réguliers. S’il reçoit une réponse négative de la part de l’employeur, il est important de faire un suivi auprès du candidat, afin qu’il puisse s’améliorer en vue d’une prochaine occasion.

Qu’est-ce qui te rend fière dans ton travail ?

Créer de belles histoires entre les candidats et les employeurs. Contribuer à ma façon au changement dans la vie du candidat, et soulager le client en lui apportant une solution (surtout actuellement avec le manque de main-d’œuvre). C’est vraiment le fait d’aider qui me rend fière.

Dans un monde où le recrutement n’existait pas, tu aurais fait quoi ?

Sapeur-pompier, mais dans ce monde parallèle, je serais aussi grande, forte, sportive. C’est ce que je souhaitais faire quand j’étais jeune. J’ai vite compris que ça ne serait pas pour moi, car je suis haute comme trois pommes, et je crains le sang et le feu !

Quelle est ta devise dans la vie ?

Si tu ne peux pas passer par la porte, alors passe par la fenêtre ! Et qui ne tente rien, n’a rien.