Liane Landry

INDIVIDUELLE-31

Liane a eu la piqûre des RH après un parcours professionnel varié. À la fois ouverte, franche et responsable, elle fait son métier pour changer la vie des gens, rien de moins !

De l’enfance à Caméléon RH : parlons de ton parcours

Il y a eu du chemin parcouru ! Ça n’a pas été un parcours rectiligne pour moi. J’ai fait un baccalauréat en langues modernes à l’université McGill pour apprendre l’anglais. J’ai travaillé un peu et j’ai découvert les RH par une collègue de travail qui m’avait invité à venir voir son bureau à son nouveau travail de DRH au Ritz. Et c’est là que le destin a tourné pour moi ! Je me suis dit « Oui, c’est ça que je veux faire dans la vie ». Alors je suis retournée aux études pour faire un certificat en RH et un MBA RH, que j’ai terminé en 1996.

Un jour, après avoir travaillé dans des entreprises en TI, j’ai décidé de devenir consultante. C’était il y a 3 ans.

Comme je cherchais un nouveau client pour solidifier mon statut de consultante, j’ai répondu à un affichage pour un rôle de recruteur : je leur ai offert mes services comme consultante. La proprio de l’agence m’a demandé de la rencontrer dans un café : C’était Marie-Andrée. Tout de suite, c’était comme si je la connaissais depuis longtemps. On ne s’est plus lâché depuis, il y a plus de 2 ans. Merci la vie pour ce beau cadeau.

Quel est ton rôle chez Caméléon RH ?

Je suis avant tout recruteur pour Caméléon RH. Depuis peu, je coordonne une mini équipe et je fais le lien avec le client. J’adore ça.

Qu’est-ce qui te passionne du recrutement ?

Changer la vie des gens et aider les clients à réussir leur mission.

Quelle est ta définition d’une bonne expérience candidat ?

On fait ce métier pour pourvoir des postes ; on peut facilement oublier que derrière les CV, il y a des gens qu’on doit respecter. C’est important de faire des suivis avec eux, de prendre le temps.

Qu’est-ce qui te rend fière dans ton travail ?

Faire des offres, bien sûr, mais aussi quand les candidats me rappellent pour me dire merci.

Dans un monde où le recrutement n’existait pas, tu aurais fait quoi ?

Quelque chose en lien avec les sciences de la nature. Le marketing m’intéressait aussi.

Quelle est ta devise dans la vie ?

Être meilleur et toujours se remettre en question.